Conférence - Enseignant de musique

affiche conférence 33 (3)

La conférence s'est bien déroulée le Mardi 12 février, nous proposons aux absents un petit compte-rendu.

 

enseignement2.jpg

      Voici un petit compte-rendu de la conférence, par Alice :

      L’inspecteur Jacques Ferchaud a ouvert la conférence en évoquant les compétences et les objectifs attendus d’un professeur de musique en collège et Lycée.

Trois grandes lignes se sont dessinées :

 

Apprendre aux élèves à « dire » sur la musique, exprimer leurs ressentis, savoir mettre des mots sur les émotions et les techniques musicales.

 

Utilisation de la voix : pôle majeur de la pratique. Savoir transmettre la musique par la voix et développer cet outil avec les élèves.

 

 

Savoir adapter et arranger les musiques pour les élèves.

 

 

Les professionnels :

 

 

Odile Tomasicchio

 

Professeur au collège Armstrong à Beynost depuis son ouverture il y a 8 ans. Elle s’affirme également toujours en tant que musicienne et continue la pratique de son instrument.

Son travail au sein du collège :

 

Les pratiques vocales : pratiques présentes dans tous les cours, les élèves apprennent à utiliser leur voix à travers le chant et la connaissance du corps.

 

Les pratiques instrumentales : Très utiles pour les élèves timides, il est plus facile de s’exprimer à travers un instrument car la voix concerne directement notre intimité. Les élèves créent eux même leur accompagnement de chanson. Ex : arrangement de la chanson Marcia des rita mitsouko.

 

Pratiques auditives : écoute d’œuvres très différentes. Les élèves débattent sur leurs ressentis de la musique et la resitue dans son contexte.

 

Exemple du travail effectué : 

 

Une séquence de 6 semaines autour du mot « bonjour » et axée sur la création vocale. Comment dit-on bonjour dans d’autres langues ? Comment sonne ce mot ? Comment puis-je créer ma propre musique à partir de la musique même d’un mot ?

Consigne : Par petit groupe choisir trois bonjour et les organiser pour créer une musique.

Travail d’écoute de la musicalité d’un mot, travail de création musicale et travail collectif.

 

Travail en lien avec les autres matières : The Lost Starts, Kurt Weill. Approche du texte avec le professeur d’Anglais et contextualisation historique avec le professeur d’histoire-géographie.

 

Projet avec la chorale du collège, rencontre avec d’autres chorales lors d’un week-end organisé. Création d’un concert commun qui sera représenté dans les collèges et enregistré.

 

Odile Tomasicchio a conclu son intervention en rappelant l’importance que joue le professeur de musique dans l’éducation des enfants. Effectivement, cette discipline touche à la sensibilité des élèves et les incite à la création. Seules les matières artistiques permettent cette ouverture essentielle dans la construction de l’élève. Elle permet également aux élèves en difficulté scolaire de découvrir d’autres formes d’apprentissage et parfois de les valoriser à travers cette pratique. La musique est aussi très bénéfique pour les enfants handicapés, ils y découvrent d’autres formes de communication et s’épanouissent à travers le partage et la création.

 

 

 

Yvan Brassac

 

Professeur à la cité international depuis 14 ans et chef de chœur, Ivan Brassac travaille dans un établissement bien spécifique accueillant des élèves bilingues qui ne parlent parfois pas très bien français. Il gère les classes musiques du primaire jusqu’à la terminale.

 

Les points abordés :

 

L’importance de la communication avec les élèves mais aussi avec les parents. Il est important de faire comprendre aux familles l’importance de la matière musique dans la formation de leur enfant.

 

Le professeur doit transmettre le goût des études et de la discipline aux élèves. Pour cela, une relation de confiance est très importante. Les élèves ont accès au studio de musique et peuvent emprunter du matériel pour leur utilisation personnelle. Ainsi, le professeur valorise les initiatives des élèves.

 

Les productions musicales sont la ligne de conduite, l’objectif de l’année. Quatre concerts saisonniers sont programmés et enregistrés. Les élèves peuvent ainsi constater la qualité de leur prestation.

 

La perception de la musique : Les élèves doivent exprimer d’abord leur ressenti de la musique, la théorie vient ensuite pour leur apporter des connaissances.

 

Les supports de cours : utilisation des nouvelles technologies (internet, rétroprojecteur…). Ivan Brassac utilise le support du site pour communiquer avec les élèves et les parents. http://www.csimus.info

 

 

Enfin, Ivan Brassac est revenu sur les autres qualités qu’un professeur d’éducation musicale doit posséder. : 

 

Etre à l’écoute des élèves. Le professeur joue parfois le rôle de psychologue.

 

Etre le gestionnaire de sa matière. Il doit savoir défendre ses heures et ses projets afin que le collège mette des moyens à sa disposition.

 

 

Christian Jusselme

 

Enseigne dans un collège-lycée près de Rouanne.

 

M. Jusselme est d’abord revenu sur le développement des compétences des élèves :

 

Privilégier le développement de la voix : beaucoup d’activités chorales avec des répertoires très variés. Ainsi les élèves pratiquent en découvrant la musique. Ce développement est motivé par la création de concert qui met les élèves face à la réalité artistique (exigence de qualité, organisation…). Les concerts sont également enregistrés afin de garder une trace des productions et de créer un auto-jugement de la part des élèves.

 

Organiser des rencontres avec des intervenants professionnels qui éveillent les élèves

 

Pour Christian Jusselme, les élèves sont le miroir du professeur. C’est un métier qui ne s’improvise pas et qui suggère de nombreuses qualités :

 

Qualités humaines :

On enseigne ce que l’on est. Il faut donc être curieux, avoir du charisme, avoir une grande ouverture d’esprit (apprendre soi-même par le travail de la voix et du corps, aller voir des masters classes, festivals...).

 

Qualités musicales :

Se servir de sa voix et de son corps et pratiquer un instrument polyphonique pour accompagner les élèves : guitare ou piano.

 

Qualités pédagogique :

Comment leur donner envie d’apprendre ? Avoir des pistes et des objectifs à atteindre et avoir une grande exigence dans son travail.

 

 

   Edouard Haboult

 

Tout jeune diplômé du CAPES, Edouard Haboult travaille actuellement dans un lycée privé catholique.

 

Les programmes ne sont pas très strictes pour la matière musique. Ainsi, les professeurs ont beaucoup de libertés pédagogiques. En tant que jeune professeur, Edouard Haboult a beaucoup réfléchi sur la question : qu’est ce que moi, avec mes moyens et mon parcours musical, je peux apporter aux élèves ?

 

Il a ensuite donné son point de vu sur sa profession : Un métier plein de surprises qui mêle le relationnel et le partage de la musique.

Il nous a aussi rappelé que le besoin d’enseignant en musique est très fort en ce moment et qu’il y a donc une sécurité de l’emploi à la sortie de la formation CAPES.

 

Pour devenir professeur, Edouard Haboult a vécu de nombreuses expériences qui l’ont aidé tout au long de son parcours :

Bafa

AT BCD (formation universitaire)

Stage pendant la formation en master 2 : première vraie expérience devant une classe guidée par le maître de stage.

 

 

 

Les professeurs du master CAPES

 

  Christine Lafond Chauray : professeur de formation musicale

 

Elle est revenue sur l’importance de la pratique vocale. Tout prétendant au CAPES doit savoir chanter juste (méthode de Marie Claude Arbarethaze). A l’épreuve écrite de formation musicale, les étudiants doivent savoir repérer et repiquer les éléments intéressants d’une musique (thème...) avec un nombre d'écoutes réduit sur une musique de plusieurs minutes.

 

Jean Duchamp : directeur du département de musicologie et responsable du master CAPES. Il forme les étudiants au commentaire d’écoute.

 

Epreuve écrite : Mettre en œuvre des notions pédagogiques sur trois exemples sonores

la formation consiste à orienter les étudiants vers la transmission de leur art.

 

Epreuve orale : Réflexion pédagogique

L’étudiant doit arranger une musique pour une classe (invention d’une deuxième voix, simplification, mise en avant d’un trait caractéristique…)

Le jury est très exigent sur la capacité vocale du candidat. Les compétences requissent sont : le sens de la créativité, ouverture, connaissances cultures.

 

Muriel Joubert, responsable de l’agrégation

L’agrégation permet d’enseigner en collège et lycée mais avec des salaires plus élevés et un nombre d’heures plus réduit. Les agrégés peuvent également être professeur à l’université

 

Epreuves : écrite et orale comme le CAPES mais plus difficile => accent sur la diversité des qualités du candidat, l’épreuve de piano est très difficile à l’agrégation.

 

 

L'enregistrement n'est pas de très bonne qualité mais c'est compréhensible !

http://podcast.univ-lyon2.fr/Podcasts/2013-02-13/Musique_et_m%C3%A9tiers-mp3.mp3

 

enseignement